Newsletter Décembre 2019

Newsletter Décembre 2019

Chères Amies, Chers Amis,

Chères Supportrices, Chers Supporters,

On espère que vous avez toutes et tous passé un bonne été et que vous vous être prêt comme nous à « schusser » direction 2020.

Joyeuses Fêtes de fin d’année!

Du côté de la Blind Trust Ski Team, ces huit derniers mois ont été très productifs…

Thibault:

De mon côté, j’ai repris les entrainements physique chez SportQuest début Mai. Ayant atteint un plafond au niveau de ma condition physique la saison dernière, Mano et moi avons pris la décision de modifier notre façon de nous entrainer lors de la pré-saison.

A savoir: Plus de gym pour gagner en force, cardio et endurance, et moins de jours sur les ski à Saas Fee. Un pari risqué ?

Décision également dictée par mon stage.
Car en plus de ma condition physique à améliorer, j’ai donc fait un stage chez Procter & Gamble à Genève, de 5 mois entre mai et septembre a raison de 3 demis-jours par semaine…

Ces 3 demis-jours par semaine se combinaient bien avec mes:

4 entrainements: 1 de force, 1 de gainage, 1 d’endurance, 1 d’explosivité;

2 entrainements cardio;

une séance de judo

une de yoga/pilate chaque semaine!

Egalement du coaching mental avec Chamssy. La recherche de sponsors.

Nouvelle expérience pour moi et des semaines bien chargées!

Autant dire que j’ai eu besoin d’une petite semaine de vacance début octobre!

Mais toute cette expérience à été bénéfique. Ca m’a permis de sortir du monde du sport d’élite 12 heures par semaine, de rencontrer des gens dans un milieu complètement différent.

Avec une équipe génial derrière mois, cette expérience m’aura aidé d’un point de vue personnel, mais aussi professionnel dans le ski.

Et je ne vous cache pas ma joie de retourner sur les lattes!!!

Un camp de 3 jours en Autriche est venu garnir mon mois de Juin, seul avec l’équipe, Mano n’étant pas disponible. Technique et intégration étaient au programme.

Ensuite on a fait 2 autres camps sur les ski à Saas Fee en Août et septembre. Des débuts difficiles émotionnellement car nous avons eu beaucoup de problèmes de haut parleur ça n’en finissaient plus.

La différence est que cette fois, nous avons trouvé un partenaire, la HES-SO de Sion, qui nous a conçu un nouveau speaker et qui du coup ont dû faire pas mal de modifications avant de trouver la bonne formule. Ces nombreux problèmes techniques les premiers jours, ont contraint Mano à faire beaucoup trop d’allé-retour sur Sion pour les régler, frustration, fatigue du a la non récupération pour elle… bref pas optimal pour commencer la saison pour Mano.

Mais début octobre, nous avons pu tester la “version 5” dans des conditions météos clairement pas optimales, vent et neige et il a tenu!

Donc un speaker fiable et efficace.

Encore plus encourageant, nos passages dans les piquets se sont améliorés.

Fin octobre nous avons passé 6 jours à Hambourg en Indoor afin de préparer les premières courses de Landgraaf mi-novembre.

On a travaillé sur du spécifique fractionné, pour m’aider dans mon ressenti.

La partie du haut, assez plate, pour les 2 premiers jours, puis la partie du bas très raide les 3 et 4ème et finalement la piste entière.

Ce qui m’a permis de bien ressentir les mouvements.

Mi-novembre, premières course à Landgraaf. Généralement je ne suis pas fan de cette course. Pour vous donner une idée, skier en indoor est un enfer…

Le son résonne comme dans une piscine, et nous skions sur de la neige artificielle posée sur une plaque de glace vive…

Mais, cette fois, je peux dire que j’ai aimé cette course! Avec les progrès physique et la technique acquise à Hambourg, nous avons pu valider trois courses sur quatre

et nous rapprocher de nos concurrents qui sont au niveau Coupe du Monde.

Bien sûre, il reste encore énormément de travail pour atteindre la prochaine étape…

mais la marge de progression est aussi grande… donc la motivation était à son pic après Landgraaf!

3 jours de repos/ soins et nous nous retrouvons à Zinal pour 4 jours d’entrainements.

Retrouver de la vrai neige et des vrais pentes n’a pas été facile.

La technique n’est pas tout à fait la même et nous avons eu beaucoup de difficultés.

De plus malheureusement le 2ème jour sur un écart de la ligne, la neige à canon me bloc net. Résultat petite contusion au tibia et 10 jours de repos complet.

10 jours, juste le temps entre ce camp et celui de Sulden dans le Tirol Italien.

Conditions difficiles et toujours pas de repaire sur les skis…

Nous sommes un peu au fond de la vague, mais notre force est notre persévérance.

Nous partons donc à Pitztal, Autriche, et à St-Moritz, Suisse, du 10 au 20 décembre.

Au programme:

5 Super G et deux Géants en Autriche et 2 Géant, 1 slalom à St-Moritz, avec pour seule arme, l’envie de bien faire.

Techniquement nous n’arrivons pas à retrouver les sensations de fin septembre, d’avant l’indoor. Pas le temps de cogiter…

On finit notre 1er Super-G comme on peut, juste content d’être en bas!

La suite à Pitztal, une série d’annulations du à la météo désastreuse et une élimination en GS.

Nous qui voulions engendrer de la confiance avant St-Moritz et sa piste Coupe du Monde, c’est raté!

Le 1er GS à St-Moritz est correct, pas plus! Mais dans des conditions difficiles due à la météo il nous donne de l’espoir.

Le deuxième le lendemain, sous un soleil retrouvé, commence plutôt très bien. Le rythme est la, malheureusement sur la partie un peu plus platte une fausse trace me prend le ski et me fait chuter…

Je n’ai littéralement rien vu venir! Déception.

Le 3ème jour, celui du slalom, nous arrivons en bas de la première manche, mais loin des premiers… Mano se ressent d’une douleur à son genou gauche.

Nous prenons la decision de ne pas faire la 2ème manche pour ne pas aggraver la situation et ne pas compromettre la suite de notre saison.

C’est compter sans notre coach, qui me dit de me préparer, il veut me guider pour la 2ème!

Décision complètement absurde et j’aurais dû refuser d’y aller.

Je vous passe les détails, (pas très beaux) mais nous n’avons fait qu’environs 8 portes (sur 60) dont un stop complet à la 2ème car je ne savait plus ou j’étais, avant que je tape dans un piquet, perde mon ski et chute. Heureusement pas de blessures.

Ca montre juste, si il le fallait, que l’on ne s’improvise pas guide comme cela, que nos heures d’entrainements avec Mano ne sont pas futiles.

Que la confiance est primordiale entre un skieur aveugle et son guide

Que lui est-il passé par la tête?

Nous voila donc quelques jours en famille pour les fêtes.

Début janvier nous retournerons en entrainements sur les ski.

Au programme, retrouver de la stabilité, de la technicité sur mes lattes.

Mettre le travail physique de cet été au service de mon ski, retrouver cette confiance en mes capacités.

La vie d’un sportif d’élite, c’est ça: Des hauts, des bas…

La courbe remonte et l’on espère qu’elle sera haute pour les prochaines courses:

mi-janvier au Lichtenstein, puis au Tessin, puis en Espagne, puis en Croatie, puis en France…

La saison ne fait que de commencer, alors soyons patients et surtout gardons en tête de la chance incroyable que l’on a de faire ce que l’on aime.

En vous remerciant une fois encore toutes et tous pour votre soutien,

la Blind Trust Ski Team vous souhaite un très bel hivers et

une fantastique année 2020!

Avec toute notre gratitude

Thibault & Mano

Laisser un commentaire