Parcours

Je m’appelle Thibault Trancart, j’ai 26 ans, et ai perdu la vue depuis maintenant 12 ans suite à un double cancer de la rétine. Ayant skié depuis mon plus jeune âge, ma cessité ne m’a jamais empêché de continuer ce sport.

 

Lorsque je suis devenu aveugle, à l’âge de 14 ans, j’ai dû réapprendre à skier en tant que non-voyant. Etant tout d’abord guidé par mon père, j’ai recommencé à descendre les pistes de Chamonix.

 

Un an plus tard, un de mes meilleurs amis, Elie Fournier, du haut de ses 11 ans, décida qu’il deviendrait mon guide. Elie était venu skier une matinée avec mon père et moi. Il avait observé comment mon père me guidait, et en le déposant chez lui, il est sorti de la voiture, s’est tourné vers moi, et m’a simplement confié : « Un jour c’est moi qui te guiderai… »

 

C’est une année après nos début, et une très bonne descente de la Pieraric à Chamonix, qu’Elie, alors âgé de 12 ans, m’a avoué en tout simplicité son idée d’un jour : faire de la compétition au plus haut niveau!

 

Au départ, il s’agissait d’une boutade. Puis, avec le temps, cette blague est devenue un leitmotiv… Et, après avoir reçu mon diplôme de l’Université McGill et mon retour en Suisse, ce leitmotiv est devenu réalité.

Pris par ses études et obligations professionelles, Elie n’a pas pu poursuivre ce projet, d’où l’arrivée de deux nouvelles guides:

  • Anouchka Trancart, ma cousine, qui a pris le dossard de guide lors de la saison 2015-2016 et avec qui j’ai pu participer aux Coupes de Suisse Handisport.
  • et Claire Terraillon, amie d’enfance, avec qui je me suis entrainé toute la saison estivale sur les glaciers.
  • Par la suite, en automne 2016, Manoelle Pauli a repris le rôle de guide. Cela va faire la troisième saison que nous skions ensemble et sommes dans le circuit international.